Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

La qualité institutionnelle améliore-t-elle l’inclusion financière en Afrique Subsaharienne ?

Does institutional quality improve financial inclusion in Sub‑Saharan Africa?

Awa TRAORE
Centre de Recherches Économiques Appliquées, Université Cheikh Anta Diop de DAKAR
awa5.traore@ucad.edu.sn
ORCID : 0000-0003-1921-2516

Abdourahmane DIAW
Laboratoire d’Économie Dionysien (LED-Université Paris 8)
abdourahmane6@yahoo.fr
ORCID : 0000-0001-9748-4109

Seydou  Nourou NDIAYE
Centre de Recherches Économiques Appliquées, Université Cheikh Anta Diop de DAKAR Laboratoire de Finances pour le Développement (LAFIDEV) seydounourou3.ndiaye@ucad.edu.sn
ORCID 0000-0002-3108-3780

Téléchargez

Résumé : Cet article étudie l’impact de la qualité institutionnelle sur l’inclusion financière dans quarante (40) pays d’Afrique subsaharienne sur la période 2000–2017. Nous utilisons la Méthode des Moments Généralisés (GMM) en panel dynamique. Trois mesures d’inclusion financière ont été mises en évidence : le nombre de guichets automatiques bancaires pour 100 000 adultes, le nombre de succursales bancaires commerciales pour 100 000 adultes et le nombre de déposants auprès des banques commerciales pour 1000 adultes. Les deux premières évaluent l’accès aux services financiers et la troisième mesure leur usage. Les résultats montrent que la qualité de la réglementation, le contrôle de la corruption, l’efficacité du gouvernement impactent positivement l’accès aux services financiers. Par contre, l’Etat de droit ainsi que l’expression et la responsabilité démocratique exercent un effet contraire. Par ailleurs, l’usage des services financiers est positivement influencé par la qualité de la réglementation, l’Etat de droit et le contrôle de la corruption. Néanmoins, l’efficacité des pouvoirs publics ainsi que l’expression démocratique et la stabilité politique exercent un effet inverse. En outre, les conclusions émises insistent sur l’importance d’autres variables de contrôle, telles que le PIB par tête, le ratio crédit privé/PIB et le taux brut de scolarisation secondaire.

Mots‑clés : inclusion financière, méthode des moments généralisés (GMM), institutions.

JEL Classification : C23, O12, G23, G38.

DOI: https://doi.org/10.18559/RIELF.2020.2.9