Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Incitations à développer les ENR et l’énergie solaire : une approche par la cointégration en panel

Olivier Damette
Université de Lorraine, BETA-CNRS UMR 7522, IXXI
olivier.damette@univ-lorraine.fr

Résumé : Les menaces que font peser le réchauffement climatique sur l’environnement ont incité les pouvoirs publics des pays européens à accélérer leur transition énergétique et à augmenter leur production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (EnR). Le déploiement des énergies renouvelables en Europe est cependant hétérogène selon les pays et il semble répondre à un certain nombre de déterminants macroéconomiques identifiés dans la littérature (émissions de CO2, revenu national, consommation et dépendance éner- gétique, dynamique du prix du pétrole). Dans cet article, nous montrons que le recours aux estimateurs à effets fixes permet de retrouver les effets empiriques des déterminants usuels de la production d’électricité à partir des EnR pris dans leur globalité. Néanmoins, les analyses de la littérature semblent avoir négligé la présence de non stationnarité et de cointégration dans la relation entre la production d’EnR et ses déterminants. L’utilisation d’estimateurs adaptés à la cointégration (DOLS, FMOLS) relativise la portée des résultats habituellement identifiés dans la littérature. En conduisant la même analyse pour le cas particulier de l’énergie solaire, nous montrons que ce type particulier d’énergie, comme le laissait entrevoir une maigre littérature, ne réagit pas aussi fortement aux principaux déterminants macroéconomiques que les EnR dans leur globalité. Les estimations en panel par effets fixes et par le biais des estimateurs de panel adaptés à la présence de cointégration conduisent à cette même conclusion que seul le niveau de dépendance énergétique est réellement important dans la décision de produire de l’énergie solaire.

Mots-clés : EnR, production d’électricité, solaire, économétrie des panels, non stationnarité, cointégration.

JEL Classification : C23, C50.