Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

L’état et l’économie en post pandémie. Nouveaux et vieux défis théoriques et pratiques

Waldemar FRĄCKOWIAK
Université des Sciences Economiques et de Gestion de Poznań wfrackowiak@o2.pl
ORCID : 0000-0002-6517-7486

Résumé : Où ira le monde, quels rôles et quelles relations seront formés entre l’État et l’économie face à la mondialisation redéfinie, à l ’ internet global, à la croissance des risques et des incertitudes et aux turbulences économiques, écologiques et épidémiques périodiques ?
Est-ce que seule une version modifiée du mécanisme de marché existant émergera sur la base d ’ un ancien paradigme : « plus, plus vite, mieux » ? Ou les changements seront si profonds que le monde social et économique suivra un nouveau paradigme ? Les réponses à ces questions sont des problèmes de plus grand défi intellectuel dans cet article.
Pour trouver la réponse : « quel État dans quelle économie ? » trois problèmes ultérieurs sont considérés :
– l ’ identification des principales conclusions de la pensée économique sur le rôle de l’État et de l ’ économie au cours des 2500 dernières années,
– la capacité des doctrines socio-économiques de premier plan fonctionnant dans la pratique européenne et américaine à faire face efficacement aux défis à venir en particulier les attentes sociales,
– les nouveaux défis auxquels sont confrontés les États, les économies et les sociétés du point de vue du développement économique mondial futur (le cas polonais est inclus).
Du point de vue méthodologique, les postulats et les conclusions de l ’ article reposent sur une approche holistique fusionnant les principaux courants de la théorie de l ’ économie avec l ’ institutionnalisme, la théorie de l ’ organisation et de la gestion, la sociologie et la science politique.
Sur la base des recherches effectuées, la conclusion générale a été tirée que la révision de la philosophie économique, du rôle et des relations entre l ’ État et l ’ économie est nécessaire.
L ’ économie basée sur le paradigme existant est dominée par la primauté des objectifs économiques et quantitatifs tandis que les objectifs sociaux et qualitatifs sont sous-évalués.
Ces objectifs doivent être équivalents, interdépendants, co-significatifs et contribuer au bien-être et à la qualité de vie attendus. De plus, l ’ équilibre, l ’ harmonie et l ’ adéquation du capital économique, social et institutionnel sont nécessaires. Outre la stimulation d’une croissance économique, c ’ est une tâche principale de l ’ État. Il est également nécessaire d’avoir une économie fondée sur la liberté, l ’ égalité et la concurrence et ces valeurs doivent être protégées par l ’ État. à son tour, il faut que l ’ État soit au-dessus du marché en cas d ’ échec et lorsqu’il réalise d ’ importants objectifs sociaux visant à améliorer la qualité de vie. L ’ État qui est hors de l ’ organisation de classe avec une philosophie de vie neutre et à la fois une organisation de la coercition sociale consentie seulement dans une mesure où il a suffisamment de capacité pour atteindre des objectifs nationaux, sociaux et économiques.

Mots-clés : État, économie, objectifs économiques et sociaux, paradigme.

JEL Classification : A10, A13.

DOI: https://doi.org/10.18559/RIELF.2020.2.1