Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Effet de l’émigration sur la transformation structurelle de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest

Moukpè GNINIGUÈ

Université de Kara, Faculté des Sciences Économiques et de Gestion Département d’Économie, Togo
moukpe.gninigue0@gmail.com
ORCID : 0000-0002-2667-3137


Tom-Irazou TCHALIM

Université de Kara, Faculté des Sciences Économiques et de Gestion Département d’Économie, Togo
mathieutom@yahoo.fr
ORCID : 0000-0002-5130-718X

Résumé : L’objectif de cet article est d’étudier l’effet de l’émigration sur la transformation structurelle de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La transformation structurelle est mesurée par la réallocation de la main-d’œuvre du secteur industriel et du secteur des services. La méthode des moindres carrés ordinaires dynamiques est utilisée et a révélé que l’émigration contribue négativement à la réallocation de la main-d’œuvre du secteur industriel. Seul le taux d’émigration total affecte négativement la réallocation de la main-d’œuvre du secteur des services. Aucune relation statistique n’existe entre les autres taux d’émigration et la réallocation de la main-d’œuvre du secteur des services. Les pays de la CEDEAO doivent encourager les politiques axées sur la capitalisation des compétences des émigrants à travers les écoles d’été à l’instar de la Banque Africaine de Développement. Ils doivent également soutenir le développement industriel tout en encourageant la production agricole des biens intermédiaires destinés à la production industrielle. Cette synergie favorise la réallocation de la main-d’œuvre du secteur agricole vers le secteur industriel puis vers le secteur des services et aboutir à la transformation structurelle des économies, tant souhaitée par l’Union Africaine.

Mots-clés : émigration, transformation structurelle, CEDEAO.

JEL Classification : F15, F22, O41.

DOI: https://doi.org/10.18559/RIELF.2021.1.7