Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Précarité énergétique en Europe : existe-t-il une relation de Kuznets ?
Energy poverty in Europe : is there a Kuznets relationship ?

Isabelle Cadoret
Université de Rennes, Condorcet Center for Political Economy, France isabelle.cadoret@univ-rennes1.fr
ORCID : 0000-0002-3083-3703

Véronique Thelen
Université de Rennes, Condorcet Center for Political Economy, France
ORCID : 0000-0001-8315-5961

Abstract : The phenomenon of fuel poverty is a problem recently identified in Europe and in particular in Southern and Eastern European countries. This paper investigates fuel poverty as an expression of environmental inequalities. It tests the existence of a Kuznets curve be- tween fuel poverty and GDP per capita in Europe. The study covers 28 European countries from 2004 to 2017 using aggregated data from Eurostat’s EU-SILC survey. To proxy the level of fuel poverty 2 indicators are alternatively tested, the percentage of individual unable to keep home adequately warm and a composite indicator. The results show the existence of a non-linear U-shaped relationship between fuel poverty and per capita income and not inverted U-shape as in the Kuznets relation. In Europe, economic development has been an important factor in reducing energy poverty, but a per capita income threshold exists after which economic growth no longer reduces fuel poverty. In conclusion, more future growth will not systematically induce less fuel poverty, measures on energy efficiency and / or measures to increase the purchasing power of households must be developed especially at the national level to target the most vulnerable households.

Keywords : fuel poverty, Kuznets.

Résumé : La précarité énergétique est un problème récemment identifié en Europe et notamment dans les pays du Sud et de l’Est de l’Europe. Le papier propose d’analyser ce phénomène comme une expression des inégalités environnementales. Il teste la présence d’une relation de Kuznets entre précarité énergétique et PIB par tête en Europe. Les données sont des données agrégées issues de l’enquête EU-SILC d’Eurostat. Elles couvrent 28 pays européens de 2004 à 2017. 2 indicateurs de précarité sont retenus, le pourcentage de personnes étant dans l’incapacité de maintenir une température suffisamment chaude dans le logement et un indicateur composite. Les résultats d’estimation montrent l’existence d’une relation non linéaire entre précarité énergétique et revenu par tête en forme de U et non pas en forme de U inversé comme dans la relation de Kuznets. Il apparaît qu’en Europe le développement économique a été un facteur important de réduction de la pau- vreté énergétique mais qu’il existe un seuil de revenu par tête à partir duquel la croissance économique ne réduit plus la précarité énergétique. La conclusion est que pour l’avenir plus de croissance n’induira pas systématiquement moins de précarité et que des mesures en faveur de l’efficacité énergétique et/ou des mesures visant à accroître le pouvoir d’achat des ménages doivent être mises en place au niveau national.

Mots-clés : précarité energétique, Kuznets.

Jel Classification : Q15, Q25, Q55.

Introduction

Longtemps associée au développement économique et notamment à l’accès des ménages à l’énergie, la question de la pauvreté énergétique s’est imposée dans les débats de politique publique en Europe dans les années 2000. Elle est à relier avec la volonté de l’Europe de libéraliser les marchés du gaz et de l’électricité dans un contexte de hausse du prix du pétrole. D’après les données de la Banque Mondiale2, le taux de croissance annuel moyen du prix réel du pétrole brut en $/bbl a été de 20% entre 1998 et 2008 avec un pic de taux de croissance de 58% en 2000. Il a diminué de 9% par an en moyenne entre 2008 et 2016.

Lewis (1982) définit un ménage en situation de pauvreté énergétique, lorsqu’il lui est impossible ou difficile de chauffer correctement son logement à un prix abordable. Plus généralement, la pauvreté énergétique touche les ménages qui ne peuvent pas satisfaire leurs besoins élémentaires en énergie (Pereira, Freitas, & da Silva, 2010). Le projet européen EPEE (European fuel Poverty and Energy Efficien- cy, 2006-2009) souligne qu’en 2006 le concept de pauvreté énergétique était peu répandu en Europe sauf au Royaume Uni et dans une moindre mesure en France. C’est un terme bien répandu maintenant et les membres de l’UE doivent prendre des mesures pour réduire la pauvreté énergétique dans leur pays. Le troisième paquet énergie adopté en juillet 2009, portant sur la libéralisation des secteurs du gaz et de l’électricité souligne que En lien avec les directives 2009/72/EC (EC, 2009a) et 2009/73/EC (EC, 2009b) sur la libéralisation du marché européen du gaz et de l’électricité, la Commission Européenne organise chaque année depuis 2008 le Citizen’s Energy Forum pour examiner le point de vue des consommateurs et leur rôle sur le marché de l’énergie de l’UE. En 2011, elle a mis en place le Vulnerable Consumer Working Group qui rassemble des représentants des consommateurs, des ONG, des régulateurs et des organismes publics et industriels concernés. Il vise à fournir une aide pour réduire le nombre de consommateurs vulnérables. Par ailleurs, en 2016 elle a créé The EU Energy Poverty Observatory (EPOV), conformément aux préconisations du rap- port de Pye et Dobbins (2015), afin d’améliorer la connaissance et la diffusion de l’information sur la pauvreté énergétique en Europe. Cet organisme recense des indicateurs de pauvreté énergétique en Europe qui seront en partie utilisés dans notre analyse.

Selon l’enquête européenne sur les revenus et les conditions de vie EU-SILC (EU Survey on Income and Living Conditions3) 8,5% de la population européenne n’était pas en capacité de maintenir une température adéquate dans leur logement en 2016, en 2005, 11,4% de la population européenne était concernée.

En France, selon l’Observatoire Nationale de la Précarité Energétique (ONPE, 2019), 15% des ménages déclarent avoir souffert du froid dans leur domicile au cours de l’hiver 2017. Pour 4 ménages sur 10 la raison principale est un manque d’isolation du logement et on observe une grande disparité notamment une surreprésentation des zones rurales et des retraités. Différentes aides financières nationales sont mises en place pour aider les ménages les plus modestes (aides à la rénovation ou aides au paiement des factures d’énergie par exemple).

L’analyse de la pauvreté énergétique en Europe est un enjeu majeur en terme de politique publique. C’est une forme d’inégalité environnementale et les Etats